1111

1er mai

  • Article publié le 28 avril 2021
  • /
  • 133 visites

1er mai I Ensemble revendiquons plus de droits égalitaires pour les originaires d’Outre-mer

Le 1er mai est la journée internationale de lutte des peuples contre les politiques antisociales des gouvernements et des organisations patronales contre les travailleurs. Cette année sera particulière, car elle va se
dérouler pendant la période de crise sanitaire. Si cette crise est si violente, cela est dû notamment aux renoncements politiques du gouvernement qui continue de réduire les moyens budgétaires alloués à la Fonction publique particulièrement dans le système de Santé. Parallèlement ce gouvernement poursuit sa politique de casse des droits des personnels, piétinant l’égalité de traitement.
Les originaires d’Outre-mer vivant et travaillant dans l’Hexagone subissent de plein fouet ces politiques restrictives. Leurs droits sont à nouveau bafoués sous des prétextes fallacieux. Après les fonctionnaires qui subissent une
réforme du droit à congé bonifié qui de fait devient un congé sans bonification, l’exécutif provoque une nouvelle discrimination en ne créant pas les conditions nécessaires pour que les originaires puissent retourner rejoindre leurs
familles dans les territoires d’Outre-Mer. Invoquer le motif impérieux est une ineptie. Encore une contradiction quand le droit à congé bonifié permet ce lien familial, culturel, historique avec ses racines natales.

La date du 10 mai, journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition n’est toujours pas reconnue comme étant un jour férié, chômé et payé. Il est temps de reconnaître dans l’histoire de France, les dégâts de l’esclavage et de débattre de réparations plus qu’indispensables.
N’oublions pas non plus le contexte délétère de plus en plus présent dans notre quotidien. Des citoyens sont de plus en plus victimes de discriminations dont le racisme et la xénophobie, sans que le gouvernement n’apporte de
réponses concrètes. Dernier fait en date, la tribune d’une vingtaine d’ex-généraux de l’armée, une centaine de hauts gradés et plus d’un millier d’autres militaires qui appellent à combattre l’antiracisme, les citoyens qui déboulonnent des statues d’esclavagistes, les musulmans… militaires à la retraite qui en appellent à la désobéissance par l’insurrection.
L’heure est grave. Notre seule réponse est de combattre ces idées colonialistes d’un autre temps, fascistes, dangereuses pour la démocratie. Nous revendiquons une politique qui reconnaisse l’égalité entre tous les citoyens
quelles que soient leurs origines, leurs différences, leur couleur de peau, leur histoire.

C’est pour cela que le collectif CGT des originaires d’Outre-Mer appelle à manifester partout en France et en Outre-mer le 1er mai pour une prise en compte des droits égalitaires pour les originaires d’outre-Mer et la reconnaissance de l’histoire de l’esclavage par un jour férié, chômé, payé
le 10 mai pour toutes et tous.

EN MAI, ET JUIN MOBILISONS-NOUS DANS LES MANIFESTATIONS POUR UNE RECONNAISSANCE DU 10 MAI, FÉRIÉ, CHÔMÉ ET PAYÉ POUR RECONNAÎTRE
L’ESCLAVAGE COMME CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

Le 10 mai, jour de commémoration de la deuxième abolition de l’esclavage,
la CGT organise un débat en ligne par visioconférence, soyez nombreuses et
nombreux a vous connecter

Documents joints

1 Appel 1er mai pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20