1111
  • Article publié le 4 juillet 2013
  • /
  • 312 visites

Filière médico-sociale malade de l’austérité

Les restrictions budgétaires impactent les politiques médico-sociales.

La suppression de la taxe professionnelle (participation des entreprises par un impôt direct sur le financement des Services publics), la non compensation des transferts de charges depuis de nombreuses années, le gel des dotations de l’Etat aux collectivités locales ont impacté les budgets de fonctionnement

de chaque collectivité. La « Modernisation de l’Action Publique » va obliger les collectivités locales à faire 1,5 milliard d’euros en 2014 et 1,5 milliard d’euros en 2015 pour répondre au diktat européen du pacte de stabilité.

Cela permet à nos employeurs locaux de nous dire qu’il n’y a plus d’argent et de fonctionner à effectifs CONSTANTS et bientôt réduits.

Filière médico-sociale malade de l’austérité


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20