1111
  • Article publié le 7 novembre 2018
  • /
  • 75 visites

Conférence de presse du 6 novembre 2018 | Lancement élections professionnelles 6 décembre 2018 territoriaux secteur Pays Basque

Nous avons choisi de nous réunir ici devant le siège de la CAPB aujourd’hui pour lancer notre campagne des élections professionnelles dans la fonction publique - ce choix nous est apparu évident pour soutenir le syndicat CGT CAPB qui mène depuis plusieurs semaines une lutte difficile.

À la CGT, nous sommes fiers d’être Fonctionnaires et Agents Publics, c’est même notre slogan pour ces élections professionnelles 2018 ! OUI fiers d’être fonctionnaires et agents publics !

Parce que Macron, ses marcheurs et sa caste, n’ont de cesse de nous présenter comme des nantis, des privilégiés qui coûtons chers, très chers, trop chers, que nos missions devraient être privatisées, simplifiées, tous les territoriaux ici présents, souhaitent se présenter eux-mêmes pour rappeler qui ils sont !

Qui sont les territoriaux, qui sommes-nous ?

- Nous sommes des salariés, qui travaillons et qui vivons grâce à cet emploi, faisons vivre une famille aussi parfois comme tout un chacun.
- Nous avons des missions un peu particulières puisqu’elles visent à répondre aux besoins sociaux des usagers de la naissance à la fin de vie.
- Nous œuvrons dans des services publics de proximité sur l’ensemble des territoires qu’ils soient urbains ou ruraux.

De la naissance à la fin de vie !

- Au Conseil départemental - dès la naissance/PMI (protection maternelle et infantile) puéricultrices, médecins, les assistants sociaux, éducateurs, secrétaires. pour l’aide et l’accompagnement des plus vulnérables (personnes en difficulté, personnes handicapées, personnes âgées), au collège et lycée pour la cantine, l’entretien de nos jeunes.
- Dans les Mairies : à l’école maternelle, ce sont les ATSEMS, les animateurs dans les accueils périscolaires, les cuisiniers à la cantine, les agents pour le ménage et l’entretien des écoles
- Dans les crèches : les éducatreurs/trices jeunes enfants, animateurs/trices pour l’accueil de nos tout-petits.
- Dans les CCAS : les agents sociaux s’occupent dignement de nos ainés.
- Dans les EHPAD : des secrétaires aux aidants, infirmiers, aides-soignants accompagnent et soutiennent nos aînés les plus fragiles.
- Dans le secteur de l’eau, de l’assainissement, des déchets : des agents publics sont au service de la population dans leur quotidien.
- Dans la sécurité : les policiers municipaux, les sapeurs pompiers nous protègent, nous sauvent.
- Dans la thanatologie : secteur méconnu de l’action publique, là encore les agents publics sont présents, quand vient le moment de la disparition.

Ils/elles sont partout ces travailleuses et ces travailleurs au SERVICE DE LA POPULATION.

Alors face à un discours injuste, calomnieux, voire diffamant à l’endroit des fonctionnaires, il faut aujourd’hui DIRE ENCORE et ENCORE - ÉCRIRE ENCORE et ENCORE la vérité !
Les services publics et les agents publics tous les jours sont le bouclier, le pare-feu aux problématiques sociales chaque jour plus nombreuses de nos concitoyens.
Il est urgent de tordre le coup à l’idée selon laquelle nous serions un coût qui justifierait 120000 suppressions d’emplois, dont 70000 postes de tous ces territoriaux que nous venons de présenter.

Nous sommes la réponse solidaire basée sur un modèle social de redistribution !
Nous sommes la réponse à tous les besoins et à tous maux de la population, à tous les accidentés de la vie ! Nous sommes le soutien, l’assistance, les béquilles de nos aînés, de nos malades, de nos handicapés !

Nous sommes la réponse de proximité aux besoins de logement, aux besoins alimentaires, aux besoins éducatifs, aux besoins de culture, aux besoins en prévention et en sécurité !

Le Comité action publique dit CAP 2022 préconise 30 milliards d’économies dans les dépenses publiques ! Rien que ça ! Comment ? En simplifiant tout ce qui doit l’être et en numérisant tout ce qui peut l’être. Macron s’est fixé comme objectif clair : offrir aux Français 100 % de services dématérialisés d’ici 2022 ! À mourir de rire. Nous sommes face à une élite complètement déconnectée, c’est le cas de le dire, de la réalité que nous vivons en tant que fonctionnaires et en tant qu’usagers ! Le projet Macron veut transformer l’usager en client et donc en finir avec les services publics gratuits pour les livrer au privé et le financiariser !

Enfin, nous rappellerons que la CGT continuera de défendre les agents de la fonction publique, luttera contre les suppressions d’emplois, pour l’augmentation du point d’indice et l’intégration des primes dans le salaire, pour des grilles réévaluées et un départ à 1800 €, s’opposera à la mise en place du RIFSEEP et au salaire au mérite visant à mettre les salariés en concurrence, militera enfin pour le BIEN-ÊTRE au travail !

LE 6 DÉCEMBRE, APPELONS TOUS A VOTER MASSIVEMENT POUR LES LISTES ENTIÈRES CGT, SEUL REMPART A LA POLITIQUE ANTISOCIALE MACRON !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20