1111
  • Article publié le 24 janvier 2023
  • /
  • 30 visites

85 | Syndicat CGT du Conseil départemental de la Vendée - Préavis de grève pour les journées des 1er au 28 février 2023

OBJET : annonce d’un mouvement de grève pour les journées reconductible du 1er février 2023 au 28 février 2023, couvrant l’ensemble des assistants familiaux du Conseil départemental de la Vendée.

Monsieur le Président du Conseil départemental de la Vendée

Vous ne pouvez ignorer la situation du service de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et plus particulièrement la situation des Assistants Familiaux (qui est certainement l’un des plus beaux métiers du monde). Lors de notre première rencontre, toutes les organisations syndicales vous ont alerté sur l’urgence de la situation. À ce jour rien n’a significativement changé. Nous n’observons malheureusement aucune perspective d’amélioration. Les applaudissements ne vous engagent pas, et l’avenir nous dira si la création de 60 places améliora leurs conditions. Permettez-nous d’en douter vu la dynamique de la situation. Nous avons bien pris acte que vous renvoyez la problématique des conditions de travail des assistants familiaux vers une commission. Comme le disait Clémenceau « quand on veut enterrer une décision, on crée une commission ». Manifestement, vous ne mesurez pas l’urgence.

À toute fin utile, tout d’abord, en matière de rémunération, beaucoup d’assistant familiaux sont totalement dépendants de la collectivité. Elles ont souvent engagé des frais (voiture, aménagements et sécurisations…). Ainsi, une assistante s’est retrouvée (imposé par l’employeur), en position d’attente, avec moins de 600€ en décembre sans possibilité de cumuler une autre ressource : « joyeux noël » !

Ensuite, beaucoup nous expliques qu’elles (car se sont souvent des femmes) se retrouvent, par les « troubles du comportement des enfants accueillis », complètement isolés coupés de toute relation sociale. Parallèlement, elles subissent les nombreuses « exigences » du service qui entravent beaucoup de libertés.
Toujours, beaucoup nous expliquent qu’elles travaillent 24h/24h, 7j/7j, voir 365j/an et éprouvent des grandes difficultés pour se reposer, prendre des vacances.
Enfin, elles nous font part également de « violences psychologiques », pression, bien policée, bien endimanchée, de la part du service.
Si certains méprisent, se moquent (voir « combattent ») les assistants familiaux, la CGT CD85 est profondément indignée, amère et déterminée à améliorer les conditions de travail de « vos salariés ».
Vous invoquez des difficultés à recruter ? Alors améliorez les conditions de travail.

Aussi les assistants familiaux revendiquent notamment :
- le droit au repos (un weekend par mois comme dans d’autres départements) ;
- de la considération de la part de la hiérarchie : stop à l’autoritaire et l’arbitraire (le droit de ne pas être inquiété) ; droit au contradictoire et à la présomption d’innocence ; droit à l’information
- revalorisation des primes d’entretien ;
- revalorisation des frais kilométrique ;
- l’égalité de traitement ;
- position d’attente au smic minimum ;
- stop à l’abus des extensions d’accueil à la demande du dispositif accueil ;
- stop à l’abus des positions d’attente (un voile pudique pour, souvent, cacher une sanction) ;
- stop aux situations temporaires d’urgence qui s’éternisent ;
- stop à la gestion par l’efficience et la résilience (« y’a qu’a » ; « faut qu’vous » ; c’est
comme ça ») ;
- le CNAS et CDAS pour les enfants accueillis.
- …

C’est pour cela que la CGT du Conseil départemental de la Vendée prend ses responsabilités en déposant un préavis de grève reconductible pour le 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, février 2023, de 0h à 24h pour l’ensemble des assistants familiaux du Conseil Départemental de la Vendée

Notre organisation est disponible pour toute négociation sur les revendications du personnel.

Dans cette attente, nous vous adressons Monsieur le Président du Conseil Départemental de la Vendée, nos sincères salutations.

Télécharger le préavis ci-dessous.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20