1111

Actualités des luttes 2017

  • Article publié le 13 mars 2017
  • /
  • 74 visites

Syndicat CGT Territoriaux de Hayange | Nous voulons un climat de travail respectueux et serein !

Nous avions prévu la distribution d’un tract depuis le mois de janvier. Nous sommes désolés pour ce retard. Néanmoins à notre initiative, nous avons tenté d’associer la section CFDT locale. Pour des raisons qui leur appartiennent, cela n’a pu se faire. Nous le regrettons amèrement car pour la CGT l’unité revendicative est une condition nécessaire pour l’intérêt du personnel.

Turnover et désorganisation au CCAS !
Deux agents contractuels viennent d’être remerciés sans aucune explication. Le premier cas après un an et le deuxième après 3 ans de bons et loyaux services dans un secteur où la qualification et les compétences sont demandées. Aujourd’hui, les postes sont à pourvoir sans publicité de déclaration de vacances d’emplois auprès du CDG. Dans un tel contexte que faut-il comprendre ? Avec une ambiance tendue depuis plusieurs mois dans un service où les agents sont confrontés à un public déjà suffisamment fragilisé et souvent exposé à des situations d’urgence, la municipalité désorganise le CCAS. Quel est l’intérêt de cette manœuvre, une remise en cause de la politique sociale de la ville ?

Revendication : réintégration des agents contractuels remerciés et plan de titularisation pour tous les travailleurs précaires de la collectivité (voir tableau page 2).

L’utilisation des salariés sous contrat précaire est une réalité qui fragilise les personnels concernés et n’apporte aucune perspective d’avenir. Aussi le turnover déstabilise les équipes et dégrade le service public. Lorsque nous revendiquons l’augmentation des effectifs, c’est surtout le nombre d’agents sous statut de la Fonction Publique. Les contrats aidés (CAE, CUI, contrat d’avenir…) sont essentiellement financés par des aides de l’état. Pourquoi cet argent ne pourrait-il pas servir à financer de vrais emplois sous statut ?

Souffrance au travail
Nous venons tous au travail pour gagner notre vie. Or, les agissements et les décisions de certains élus engendrent un mal-être jusqu’à voir des collègues en pleurs, d’autres craquer sur leur lieu de travail ou aussi constater un absentéisme relatif aux troubles psychosociaux. Des agents sont à l’isolement depuis plusieurs mois. Cela ne doit pas continuer ! Personne ne doit être le souffre-douleur de quiconque ! Le respect et la dignité doivent être appliqués. Dans ce contexte, le bien-être au travail est devenu une revendication majeure. Pour cela nous demandons l’évaluation des risques psychosociaux au CHSCT.

Fuite du personnel
Une autre conséquence de la situation décriée ci-dessus : des agents font le choix de quitter la collectivité par voie de disponibilité tandis que d’autres cherchent activement une mutation. (3 départs depuis le 1er janvier).

...

Lire la suite au format PDF

Tract mars

Documents joints

1 Tract mars pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20