1111
  • Article publié le 18 octobre 2019
  • /
  • 113 visites

Motion du syndicat CGT Mairie de Toulouse à l’issue de son comité général

La Commission Exécutive du syndicat CGT Ville de Toulouse réunie le mardi 15 octobre 2019 a débattu du projet gouvernemental de liquider les 42 régimes de retraite par répartition existants.

La CGT ville de Toulouse rappelle son attachement et sa volonté de combattre pour le maintien de la Caisse Nationale de Retraite des agents des Collectivités locales.
À ce jour, la CNRACL verse des pensions à plus de 800 000 retraités mais également aux actifs bénéficiant d’indemnités liées à l’invalidité.

La CNRACL est un régime largement bénéficiaire, auquel les gouvernements successifs ont imposé au titre de la solidarité, des ponctions massives qui aujourd’hui justifient le blocage des retraites pour le gouvernement.

Devant le diktat du gouvernement Macron/Delevoye d’imposer la fermeture des régimes de retraite par répartition pour les remplacer par un seul régime basé sur l’achat de points.

Ce système ne sera plus basé sur la répartition et la solidarité et entraînera de facto une baisse des pensions pour tous, la CGT organise la riposte.

Elle se prononce contre ce projet de loi pour le maintien des 42 régimes existants dont la viabilité passe par l’augmentation générale des salaires et dans la fonction publique par l’abrogation de la loi Dussopt liquidant le statut.

Pour ce faire le syndicat CGT ville de Toulouse après avoir pris connaissance de l’appel des OS de la RATP relayé par plusieurs organisations dont la fédération des services publics CGT décide d’organiser la grève reconductible à partir du 5 décembre prochain.

MOTION DU SYNDICAT CGT MAIRIE DE TOULOUSE A L’ISSUE DE SON COMITE GÉNÉRAL
Le syndicat CGT Mairie de Toulouse fait siennes les orientations validées lors du 52ème congrès confédéral.

Le comité général décide de lancer une vaste campagne d’information et de débats dans l’ensemble des services municipaux avec comme perspectives de contrer toutes les attaques contre le statut de la fonction publique et la remise en cause du système de retraite par répartition général et réaffirme sa volonté du maintien des 42 régimes spéciaux.

Aucune concertation n’est possible la CGT revendique le retrait de ces
contre réformes et l’abrogation de la loi DUSSOPT .

La CGT ville de Toulouse, décide de mener une campagne contre les discriminations syndicales et pour la liberté du droit de grève.

La CGT ville de Toulouse revendique l’abandon des sanctions et politiques discriminatoires. Pour cela la CGT ville de Toulouse, alertera, mobilisera et saisira tous les recours administratifs et judiciaires.

Tout cela renvoie à la mobilisation de l’ensemble de la CGT ainsi qu’à son renforcement par un plan ambitieux de syndicalisation pour réunir les conditions de la mobilisation préalable à la satisfaction de nos revendications.

Toulouse le 11 septembre 2019



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20