1111
  • Article publié le 2 juillet 2019
  • /
  • 23 visites

CGT des agents territoriaux du Département du Vaucluse I La protection de l’enfance est en danger : agissons !

Les Assises de la Protection de l’Enfance s’ouvrent à Marseille le 4 juillet en présence d’Adrien Taquet Secrétaire d’état à la Protection de l’Enfance. A cette occasion la CGT et la FSU appellent à une manifestation d’ampleur et demandent qu’une délégation de professionnels de l’action sociale et de la Protection de l’enfance soit reçue pour faire entendre le s revendications et changer la donne. Aujourd’hui, dans notre pays, les droits fondamentaux des enfants sont tous les jours piétinés.

L’État pourtant responsable de la mise en application
- de la Convention des droits de l’enfant qu’il a ratifié en 1990,
- de la loi de 14 mars 2016 qui dans son l’article 1 er place l’enfant au centre de l’interv ention, le désignant clairement comme sujet de cette intervention,
est en violation grave des principes inhérents à « l’intérêt supérieur des enfants ». Partout dans les territoires, le manque insupportable de places d’accueil, la dégradation sans précéden t des conditions de prise en charge des enfants confiés par le juge, la politique dévastatrice d’appel à projet, la surcharge dramatique des structures d’accueil, les conditions de travail dégradées des professionnels du social dont les Asfams, ont conduit le secteur à se mobiliser à plusieurs reprises ces derniers mois : Val de Marne, Bouches du Rhône, Oise, Nord, Yvelines, Seine et Marne...
Si la loi du 14 mars 2016 pouvait laisser penser à une amélioration de la condition des enfants confiés aux départem ents, sa déclinaison par le décret d’application du 30 janvier 2019 instituant le fichage des mineurs non accompagnés par la création d’un fichier biométrique, et la loi du 7 mai 2019 relative aux conditions d’accès aux contrats jeunes majeurs, portent att einte à l’intégrité et au devenir des enfants. La dérive sécuritaire et répressive du gouvernement, la complaisance des départements à l’égard de mesures indignes de notre devoir de protection de l’enfant appellent notre mobilisation et notre résistance

Nous exigeons :
- la suppression immédiate du décret du 30 janvier 2019 relatif aux modalités d’évaluation des mineurs non accompagnés et autorisant la création du fichage de ces enfants
- Le retrait de la loi du 7 mai 2019 relative aux conditions d’accès a u « contrat jeune
- la création de structures d’accueil permettant de prendre en charge dignement tous les enfants faisant l’objet d’une mesure de protection
- l’arrêt immédiat de la marchandisation de la protection de l’enfance et du secteur du handicap
- le renforcement des moyens humains et financiers en faveur d’un accueil optimum de l’enfance en danger
La résistance et la lutte s’imposent à nous. Le syndicat CGT des personnels territoriaux du Département du Vaucluse appelle tous les
professionnels du secteur privé/public et les militants à se mobiliser massiv ement en grève jeudi 4 juillet 2019 dè s 10h30 devant le parc Ch anot
Au programme de la journée : conférence de presse, distribution de tracts, signatures de pétitions, diffusion de la plateforme revendicative, prise de parole durant les assises, pique nique revendicatif.

Tous en grève et en manifestation le 4 juillet 2019
à 10h30 rassemblement au parc Chanot (côté métro rond point du Prado)
11h30 conférence de presse.
12h pique nique revendicatif
14h intervention/déclaration aux Assises
15h restitution de l’ intervention aux professionnels mobilisés

Documents joints

1 Tract pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20