1111
  • Article publié le 11 janvier 2021
  • /
  • 63 visites

22 | Elections CNRACL 2021 | Comité Départemental de la CSD-CGT - Vœux de la CSD-CGT

Saint-Brieuc, le 6 janvier 2021

Chères et chers camarades,

Le Comité Départemental de la CSD CGT 22 (Coordination Syndicale Départementale des Services Publics des Côtes d’Armor) a décidé lors de sa réunion du 11 décembre dernier, d’adresser à chacune et chacun d’entre vous, cette lettre de vœux afin de vous rappeler les grands défis qui nous attendent.

L’année 2020 qui vient de se terminer, aura été plus que singulière , la crise sanitaire ayant bouleversé le fonctionnement de tous les rouages du monde et les nôtres n’ont pas échappé à la règle qu’il nous a fallu respecter : L’activité syndicale en a été affectée mais pas arrêtée, les élus dans les CT, CAP, et autres CHSCT ont quand ils en ont eu la possibilité, jouer leur rôle, des réunions en visioconférence se sont déroulées et donc, le 11 décembre, nous avons tenu une réunion mixte physique/visio à l’UD à Saint-Brieuc.

A la CGT, nous sommes d’un naturel optimiste et nous avons la volonté de reprendre une activité militante active, d’autant que nous avons du ‘grain à moudre’ en 2021 :
• Les élections à la CNRACL,
• Le projet de réforme des régimes de retraite,
• Le projet de loi dit de la Sécurité Globale,
• La baisse permanente de notre pouvoir d’achat, qui justifie la campagne des 10 % que nous venons d’engager.
• La défense pour nous et pour les Français d’un vrai service public.

Mais, revenons au premier point, la CNRACL, c’est la caisse de retraite dont nous relevons (les titulaires) et que nous partageons avec les hospitaliers publics, il s’agit d’une des dernières caisses de retraite gérée par un conseil d’administration élu.

L’élection de ces administrateurs doit en principe se dérouler six mois après les élections municipales et cette année elle est fixée au 15 mars, les votes par correspondance peuvent être envoyés dès réception du matériel électoral (bulletins de vote, professions de foi et enveloppe), le vote électronique lui se déroule du 1er au 15 mars.

Il est impératif de voter (et de faire voter les collègues) pour plusieurs raisons :
-  D’abord, pour montrer au gouvernement et à Macron, l’intérêt que nous portons à notre régime de retraite, dont le système est fondé sur la répartition et donc la solidarité intergénérationnelle et dont le calcul se fait sur la carrière et non sur des points collectionnés individuellement comme veulent le faire Macron et ses ministres, c’est-à-dire le chacun pour soi !
-  Ensuite pour que la CGT reste et demeure majoritaire dans le collège employés,
-  Enfin pour que notre voix soit plus forte pour faire entendre nos justes revendications, donc,

VOTEZ ET FAITES VOTER CGT POUR LA CNRACL

Le second point, c’est ce que la pandémie n’a pas tué mais juste différé, la réforme des régime de retraite qui n’est malheureusement pas enterrée, Bruno LEMAIRE n’ayant de cesse de répéter qu’il faut la mener à bien et le plus vite possible.

Il nous faut donc rester vigilants et être capables de nous remobiliser comme nous avions su le faire avec efficacité en 2019 et début 2020.

La finalité non avouée par nos gouvernants, Macron et LREM est de faire le lit de la grande finance pour s’emparer de l’incommensurable manne détenue par les caisses de retraite !

Ces gens-là ne servent pas les intérêts du peuple qui travaille.

Enfin, le projet de loi dit de la ‘sécurité globale’ :

Non seulement la crise sanitaire a été pour le pouvoir, une opportunité rêvée de réduire notre espace de liberté, mais il fomente un projet de loi qui va encore plus nous interdire d’exister, c’est le début de l’instauration d’un régime de dictature qui pourrait s’installer, comme par exemple le fichage des militants syndicaux et politiques, la restriction croissante du droit de manifester alors qu’il s’agit d’un droit constitutionnel.

« Nous sommes dans une situation de guerre » avait scandé Macron au début de la crise sanitaire, il montre avec ce projet de loi qu’il veut aller jusqu’au bout !

Pendant ce temps, toujours pas de revalorisation du point d’indice, au contraire, on nous a laissé entendre qu’au nom de la pandémie, on va nous prélever ceci ou cela, au titre de la solidarité nationale. C’est une des raisons qui a engagé la Fédération des Services Publics à lancer la campagne des 10 % pour la Fonction Publique Territoriale.

Mais dans le même temps, les milliardaires ne sont pas mis à contribution et pourtant, les actionnaires des entreprises du CAC 40, les plus riches du pays, n’auront jamais vu leur dividendes augmenter autant que pendant le confinement N°1, multipliés par 3 pour certains ! Alors la crise, oui, peut-être mais pour qui ?

Enfin, la loi sur la transformation de la Fonction Publique qui veut mettre à mal nos statuts, affaiblissant gravement les droits des fonctionnaires, mais aussi la fin annoncée du Service Public égalitaire pour tous, pour instaurer un service au public payant qui fera les choux gras de prestataires privés mais pas l’affaire des pauvres gens !

Oui, camarades, nous avons largement raison d’être syndiqués, d’être syndiqués à la CGT qui est un vrai syndicat revendicatif, d’y être militant, car c’est ainsi que nous pourrons établir un rapport de force suffisant pour faire reculer ceux qui se sont emparé du pouvoir, pour servir des intérêts qui sont loin d’être les nôtres.

Et nous avons des armes : L’information de la CGT, les formations qui permettent de vous préparer syndiqués, militants, dirigeants à agir, mener et conduire une activité syndicale revendicative et de lutte.

C’est pourquoi, la CSD 22 vous proposera, si la crise sanitaire le permet, un plan de formation pour 2021 qui sera communiqué par mail à chaque syndicat.

Pour rappel, chacune et chacun d’entre nous dispose d’un droit à congé pour formation de 12 jours rémunérés par an.

Formez-vous et incitez vos camarades syndiqués à en faire autant.
Alors, chères et chers camarades, la CSD CGT 22 vous souhaite une très bonne année 2021 (soyons et restons optimistes), une très bonne année de luttes revendicatives victorieuses.

Ces victoires dépendent largement de la capacité de chacune et chacun d’entre nous de savoir nous mobiliser.

Donc, bon courage et bonne année.

Le Comité Départemental de votre CSD CGT

Documents joints

1 Voeux de la CSD CGT pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20