1111
  • Article publié le 21 mai 2019
  • /
  • 330 visites

Communiqué de l’intersyndicale des agents du CNFPT I Un premier recul du gouvernement, un encouragement à poursuivre le combat pour le retrait total du projet de loi

CNFPT : Un premier recul du gouvernement Un encouragement à poursuivre le combat pour le retrait total du projet de loi

L’Assemblée nationale a débattu en plénière des évolutions du CNFPT dans le cadre du projet de loi fonction publique, hier lundi 20 mai. L’intervention de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-UNSA auprès des parlementaires a permis d’exprimer les préoccupations des agents de notre établissement. Le secrétaire d’Etat, Olivier DUSSOPT, s’est engagé devant l’Assemblée Nationale à ne pas transformer le CNFPT en EPIC.
Il s’est engagé à maintenir la cotisation du CNFPT à 0,9%. En revanche, il a évoqué des pistes de fusions au niveau des grandes régions des délégations régionales du CNFPT. Par ailleurs, le gouvernement a déposé un amendement concernant la prise en charge par l’établissement de l’apprentissage dans les collectivités locales. Ce dispositif nécessite des éclaircissements car la cotisation du CNFPT n’a pas pour objet de financer l’apprentissage dans les collectivités locales.

Ces éléments d’information et ce que nous considérons comme des premiers reculs du gouvernement concernant notre établissement sont à mettre au crédit de l’action des agents du CNFPT qui, à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-UNSA, se sont mis en grève à près de 20% les 27 mars et 9 mai dernier. Ils sont à mettre au crédit de la mobilisation des agents des collectivités locales qui ont signé à plusieurs milliers d’exemplaires la pétition de l’intersyndicale CGT-FO-SUND-UNSA du CNFPT pour le retrait du projet de loi fonction publique et la défense du service public de formation professionnelle.

Ces premiers éléments appellent la plus grande vigilance. Ils nous renforcent dans notre détermination de poursuivre le combat sur nos revendications :
- Retrait total du projet de loi fonction publique
- Non aux ordonnances de l’article 22 sur le CNFPT. Retrait.
- Aucune privatisation sous quelle que forme que ce soit du CNFPT et du service public de formation professionnelle

L’intersyndicale CGT-FO-SUD-UNSA appelle les agents du CNFPT à poursuivre la campagne pétitionnaire pour la défense de notre établissement. Elle appelle les agents à s’inscrire dans les mobilisations à venir contre le projet de loi fonction publique et son retrait total.

Paris, le 21 mai 2019



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20