bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Syndicat CGT de la Ville de Lille, Hellemmes et Lomme | Les ratios de la colère

Dans un contexte où le pouvoir d’achat des agents publics est à nouveau sensiblement amputé du fait notamment de la poursuite du gel des rémunérations, de l’augmentation de 1,7 point de la CSG non compensée dans la fonction publique, du rétablissement du jour de carence ou encore du développement de la rémunération au mérite au titre du RIFSEEP.

Notre administration nous a présenté, lors du dernier CTP du 29/09/17, ses propositions de ratios d’avancement pour les prochaines CAP. Ces ratios d’avancement déterminent le nombre d’agents pouvant bénéficier d’un avancement de grade parmi les collègues qui remplissent les conditions statutaires d’ancienneté et d’échelon dans leurs grades actuels.
Depuis plusieurs années ces « fameux ratios » ne sont plus imposés par la loi, mais sont fixés par chaque collectivité après consultation des représentants du personnel au CTP.

Ainsi l’administration a donc toute liberté de fixer, pour chaque avancement, des taux allant de 0% à 100%. La ville de Lille continuant sa politique d’économie sur le dos des agents, nous propose pour les collègues au tout premier grade de la catégorie C (C1) un taux d’avancement « mirifique » de 10% pour l’année 2018. Soit un agent sur dix au grand maximum pour une catégorie de collègues dont plusieurs dizaines partent chaque année en retraite, toujours au premier grade, et dont la pension est bien inférieure à 1000 euros. Une telle mesure ne fera qu’amplifier le phénomène de précarisation des retraités.

Estimant qu’elle doit faire face à un budget contraint, elle fait le choix de faire peser sa politique d’austérité salariale sur les agents les plus vulnérables et les plus mal payés de la collectivité.

Pour la CGT, cette proposition scandaleuse est inacceptable et nous nous félicitons du vote unanimement contre des organisations syndicales lors de la séance du CTP du 29/09/17.

A la CGT, nous connaissons et combattons l’organisation de l’appauvrissement des collectivités territoriales par les gouvernements successifs qui favorisent les baisses des dotations de l’état, les cadeaux fiscaux au patronat et/ou aux propriétaires de yacht et de véhicules de luxe…
Néanmoins des communes, bien plus pauvres que la ville de Lille (comme par exemple la ville de Nanterre), délibèrent sur des ratios de 100% pour les agents du premier grade de la catégorie C (C1).

Conformément aux textes et après le vote unanimement contre, un nouveau CTP doit se réunir sur ce sujet. Nous espérons et appelons l’ensemble des organisations syndicales à maintenir leurs exigences exprimées lors de la première séance. Quant à la CGT, nous réclamons un ratio à 100% tel qu’à la ville de Nanterre.

Après cette consultation en deuxième séance de ce 06/10/2017, la ville passera-t-elle en force son projet indigne contre l’avis des syndicats de la collectivité ???

Tract intersyndicale SAI-FO-CGT

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip