bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Territoriaux d’Elne (66) : la lutte, ça paie !... Une 1ère victoire !

Le 8 novembre, le Conseil municipal d’Elne a voté la protection fonctionnelle de notre collègue Nathalie.

Accusée sans fondement par la Collectivité d’abord de harcèlement sur agent puis de dysfonctionnement de son service, Nathalie, soutenue par la CGT, a demandé la protection fonctionnelle* à la commune ; son vote unanime en Conseil municipal l’oblige donc à protéger Nathalie d’accusations ...qu’elle a elle-même profé-rées….
C’est une première victoire acquise grâce à la lutte des agents engagés depuis 3 semaines dans le mouve-ment.*

* Protection fonctionnelle : obligation de la collectivité de protéger ses agents par un soutien moral et juridique contre des attaques dont ils peuvent faire l’objet dans l’exercice de leurs fonctions.

La lutte continue pour gagner sur toutes nos revendications !
REJOIGNEZ–NOUS, DANS LA LUTTE POUR NOTRE DIGNITE ET NOS DROITS

Le mardi 14/11 à 14h : en grève et en AG devant la mairie pour soutenir la délégation de grévistes qui se présentera au Comité Technique pour être reçue par le Maire
Le Jeudi 16/11 : en grève et en manifestation à Perpignan 10h30 Place de Catalogne contre la politique libérale du gouvernement, et contre la souf-france au travail et la casse du service public à Elne.
Les agents en grève d’Elne prendront toute leur place dans la manifes-tation, pour dire leur ras-le-bol de l’attitude méprisante des respon-sables de leur collectivité, et faire mieux connaître leur lutte.

Tract Elne - Victoire (tract 10 novembre)

Courrier mis en ligne le 8 novembre 2017 :

Communiqué de presse du syndicat des agents territoriaux d’Elne

Depuis le 10 octobre les agents territoriaux de la commune d’Elne se heurtent toujours à la fin de non-recevoir du maire, Yves Barniol et de sa direction de recevoir la délégation représentative des grévistes pour traiter des revendications qui ont déclenché le mouvement : ras-le-bol de la souffrance au travail créée depuis 3 ans par un management méprisant, souvent illégal et destructeur pour la santé physique et morale des agents ; affaiblissement du service public rendu à la population et démolition de l’emploi pérenne.

Mardi 7 novembre, une nouvelle fois, devant le mur du mépris opposé aux grévistes, les agents en lutte soutenus par des habitants et d’autres syndicats CGT du département, ont décidé de bloquer pacifiquement l’entrée de la mairie pour une heure, entre 8h et 9h.

S’enferrant dans son déni de démocratie, le Maire Yves Barniol et sa direction ont confirmé le refus de recevoir la délégation des agents grévistes et de leur syndicat la CGT.
C’est du jamais vu dans un conflit en France ! Monsieur le Maire peut se targuer d’être à l’avant-garde de l’illégalité et du mépris des salariés en tentant de laisser pourrir un mouvement qui ne demande que le respect de la loi et de la dignité des agents.

Le syndicat CGT a demandé à plusieurs reprises une médiation à Monsieur le Préfet des Pyrénées-Orientales et ce dès le 27 octobre, sans réponse à ce jour. Il faut espérer que ce comportement voyou de déni démocratique ne devienne pas un principe d’Etat…

Les agents municipaux en grève d’Elne appellent la population d’Elne et au-delà à venir échanger sur les raisons de ce conflit devant la mairie d’Elne mercredi 8 novembre à 20h, en amont de la réunion du conseil municipal prévue ce jour-là.

Ensemble exigeons que cela cesse ! Et que le Maire d’Elne respecte le droit commun en ouvrant immédiatement les négociations avec les agents en grève.

Elne, le 7 novembre 2017


Article mis en ligne le 26 octobre 2017 :

Le syndicat des agents territoriaux d’Elne (66) est en lutte depuis 16 jours

Le syndicat des agents territoriaux d’Elne en lutte depuis 16 jours. Appel au soutien de l’action prévue mardi 31 octobre 7h30 devant la Mairie, par le biais de la motion (en pièce jointe) et par la solidarité financière

Le syndicat des agents territoriaux d’Elne est en lutte depuis 16 jours, contre les discriminations, les sanctions injustifiées, la dévalorisation, les pressions, le mépris, les vexations... L’AG de ce matin a décidé la poursuite du mouvement.
Ce combat pour la dignité et le service public appelle la solidarité de la Cgt la plus large possible. Les messages de soutien sont importants mais la présence physique l’est au moins tout autant.
Une action importante avec le blocage de l’accès à la Mairie est prévue pour le mardi 31 octobre le RDV est à 07h30 devant la Mairie, venir nombreux-s-e-s et coloré-e-s.

Un appel à la solidarité financière est également lancé car l’entêtement du maire laisse craindre que le mouvement dure.
Les chèques sont à établir à l’ordre du "syndicat Cgt des territoriaux d’Elne" et à remettre ou à envoyer à la CSD à l’adresse : Csd Cgt 66, 955 avenue Julien Panchot 66000 Perpignan.

La motion rédigée par la Csd Cgt 66 et validée par les grévistes est à votre disposition (ajouter votre logo et le nom de votre structure) pour un envoi massif au Maire d’Elne à l’adresse : mairevilleelne@gmail.com

Le syndicat Cgt des territoriaux d’Elne et les grévistes souhaitent la médiation de la préfecture et organiser sur place une conférence de presse le 31 octobre à 8h00.

Exigeons tous que le Maire d’Elne cesse immédiatement sa grève du dialogue social illégal !

Modèle de motion

Voir la motion de soutien du syndicat CGT de Vaulx-en-Velin

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip