bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Adresse de la CEF aux syndiqués de la Fédération

Réunie le 9 novembre 2017, la Commission exécutive de la Fédération CGT des Services publics appelle à poursuivre avec détermination la construction de la journée d’action du 16 novembre.

Les journées d’action des 12 septembre et 10 octobre ont démontré la combativité du salariat, dans le privé et dans le public. Les soutiens internationaux d’organisations syndicales que nous avons reçus ces dernières semaines sont de formidables encouragements à poursuivre la lutte contre Macron et ses commanditaires patronaux.

Oui, aujourd’hui, comme hier et demain, il y a besoin d’une CGT de masse, qui résiste, qui lutte, qui revendique et qui propose. Nous devons poursuivre sa construction avec résolution, en consacrant prioritairement notre activité de militants syndicalistes avec nos collègues et au développement des luttes. La mise en oeuvre du plan fédéral de formation des secrétaires généraux de syndicat est bien engagée et participe du nécessaire renforcement de notre CGT.

Les luttes locales nombreuses dans la période participent du rapport de force global et établissent toutes un rapport étroit entre les revendications locales contre des mesures prises par les employeurs, pour de meilleures conditions de travail, pour la titularisation des précaires, pour la défense du service public, de nos garanties statutaires, de nos acquis et nos revendications nationales. La CEF salue les camarades et personnels qui chaque jour revendiquent, défendent pied à pied le service public territorial et font grandir l’exigence de politiques de rupture avec l’austérité et la régression généralisées.

Sans être exhaustifs, depuis le début du mois de novembre, des dizaines de syndicats ont fait part de luttes en cours. Parmi celles-ci : boycott du CT du Conseil régional de Bourgogne-Franche Comté pour protester contre les pratiques arbitraires de la présidente de région ; préavis de grève à Poitiers contre la remise en cause du temps de travail, des journées du maire, de plusieurs acquis essentiels aux conditions de travail des agents ; préavis de grève au Conseil départemental de l’Oise contre la réduction drastique des moyens du service public des routes ; lutte contre la précarisation du service de la gestion des déchets à Orléans Métropole… actions dans les EPHAD contre les politiques de privatisation, mobilisation de travailleurs sociaux contre les politiques d’asphyxie budgétaire, luttes nombreuses contre l’augmentation du temps de travail et la suppression de jours de congés, lutte contre la baisse des APL et les projets de privatisation dans le logement social…

Nous sommes engagés dans une bataille de longue durée, qui nécessite ténacité et résolution.

Pour le retrait des ordonnances sur le Code du Travail, pour l’augmentation des salaires, pour le développement de l’emploi public et des services publics, pour la défense des garanties statutaires et du CNFPT et contre toute privatisation, poursuivons le combat !

Montreuil le 13/11/2017


Télécharger cette adresse au syndiqués au format PDF :

Adresse de la CEF au syndiqués de la Fédération

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip