bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

EHPAD | Lettre ouverte au Président de la Communauté de Communes du Civraisien en Poitou

La CGT CSD86, à plusieurs reprises, a sollicité un rendez-vous. Cette sollicitation étant restée sans réponse de votre part, nous réitérons notre demande.

La CGT est très surprise de votre obstination à vouloir privatiser les deux EHPAD de CHAUNAY et de COUHE.

En tant que Conseiller Départemental de la ruralité, la CGT pensait que vous seriez plus attaché à préserver les Services Publics dans le canton, d’autant plus que ces deux EHPAD sont sains financièrement et que, par conséquent, cette privatisation ne se justifie aucunement.

Il semblerait que la vente des EHPAD effacerait une dette. Laquelle ? Pour la CGT, la santé, le service public n’ont pas vocation à être RENTABLES.

Quel serait donc l’objectif d’une privatisation si ce n’est celui de faire des économies aux dépens des agents et des usagers.

En tant qu’élu rural, vous n’êtes pas sans ignorer que les raisons d’être du Service Public sont la satisfaction de l’intérêt général, la promotion des biens communs du citoyen, le développement humain durable et la recherche du progrès social. Il est garant de la cohésion sociale, de l’amélioration des conditions de vie et d’intégration des populations.

A l’heure où partout en France, on dénonce les conditions de travail désastreuses dans les EHPAD privés dues à un système de management dévalorisant et mettant les agents en concurrence, avec un mal-être au travail institutionnel et des conditions de travail fortement dégradées, les agents des EHPAD de CHAUNAY et de COUHE ne peuvent qu’être très inquiets de la vente de leurs lieux de travail.

Ils s’interrogent sur la perte de leur statut, sur le devenir des agents en contrat aidés (CAE).

Ils s’inquiètent de l’évolution de leur planning, amplitude horaire, temps de travail, de la perte de leurs droits et de leurs acquis, comme ceux relatifs à la formation professionnelle.

Pour eux, l’avenir serait-il synonyme de :
- Moins de prime ?
- Plus de temps de travail ?
- La formation sur le temps personnel ?
- Une amplitude de travail destructrice pour la vie personnelle ?
- Et risque de faire de la maltraitance institutionnelle accrue ?

Les salariés ne veulent pas de cela et ceux que la CGT a rencontrés, vous demandent le maintien de leurs EHPAD dans la Fonction Publique Territoriale.

La CGT s’associe à la population et aux salariés et vous demande donc de ne pas privatiser les 2 EHPAD et de faire le nécessaire politiquement pour pérenniser ces établissements publics.

Nous vous informons également que nous adressons un courrier à l’ARS et au Conseil Départemental.

L’avenir de nos aînés, la place que nous souhaitons leur accorder dans notre société en dépend.

Nous ne doutons pas que vous saurez défendre un Service Public de qualité et au service des citoyens.

Le 22 novembre 2017, à Poitiers


EHPAD | Lettre ouverte au Président de la Communauté de Communes du Civraisien en Poitou

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip