bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

URIF CGT | Macron fossoyeur du logement social !

Manifestation Samedi 9 Décembre
À 14 heures 30 Place du Palais Royal
Ensemble pour le logement social, pour un vrai service public !

Des centaines de milliers de franciliens subissent la pénurie de logement, 680 000 ménages sont inscrits au fichier régional et en attente d’une réponse d’un Office Public de l’Habitat ou d’un organisme HLM. La précarité de l’emploi, la baisse du niveau des salaires et des pensions, sans oublier la spéculation foncière et immobilière, font qu’une partie importante des franciliens n’ont pas accès à un logement correspondant à leurs besoins et à leurs revenus.

La situation du logement devient catastrophique. Après la baisse de 5 Euros en octobre pour tous les locataires, la loi de finances 2018 programme 1,7 milliards de suppression de crédits pour l’APL. Cette baisse de financement public se traduira par une baisse des APL de 40 à 50 euros pour les locataires de logements sociaux compensée par une baisse de loyers équivalente imposée aux bailleurs sociaux. C’est l’asphyxie programmée des organismes HLM et l’abandon déjà annoncé de programme de construction ou de réhabilitation dans la région. Pour l’office public parisien qui gère 120 000 logements, c’est un manque à gagner de 30 millions dès 2018.

C’est aussi, la suppression de l’APL pour les accédants à la propriété mettant à mal l’accession sociale. La création d’un nouveau bail de très courte durée qui prolonge la précarisation des salariés et des étudiants induite par la loi Travail. Quand il faudrait en urgence arrêter les dispositifs de défiscalisation Pinel, soit 2 milliards par an, qui profitent aux plus riches et alimentent la spéculation immobilière.

La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 75 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux pour défendre le droit au logement social.

Le gouvernement menace le bon entretien des logements, la réhabilitation thermique, la production de nouveaux HLM, l’encadrement humain et les missions sociales des HLM.

Macron fait les poches du logement social et des locataires les plus modestes, le budget de l’État 2018 prévoit 7 milliards de cadeaux au titre de l’allègement de l’ISF et de la réforme de la taxation des revenus mobiliers qui ne bénéficieraient qu’à une poignée de foyers les plus riches !

Trop, c’est trop, la CGT appelle les salariés, les retraités, les privés d’emplois et précaires à participer Samedi 9 décembre 2017 à la manifestation régionale organisée dans le cadre du mouvement « Vive l’APL » à Paris.

Télécharger au format PDF

Macron fossoyeur du logement social

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip