1111
  • Article publié le 17 mars 2014
  • /
  • 85 visites

AMIANTE : Action unitaire Eau de Paris 18 mars 2014

Paris, le 10 mars 2014

DÉCLARATION ET PRÉAVIS DE GRÈVE

Les Organisations syndicales signataires alertent la Direction d’EAU DE PARIS sur le mécontentement présent à EAU DE PARIS.

· En privatisant le service de l’Eau entre 1985 et 1987, Jacques Chirac, Maire de
Paris, supprimait le bénéfice du régime Insalubrité aux salariés intervenants en
égouts (retraite à 50ans)
· Lors de la remunicipalisation du service de l’eau, entre 2009 et 2010, Bertrand
Delanoë n’a pas rendu à ces salariés ce droit à sortie légitime et anticipée à la
retraite pour travaux Insalubres ou Pénibles.

► Dans le cadre des négociations sur les conditions de travail contraignantes (Indemnités Travaux Sales – Indemnités Travaux Dangereux ITS-ITD) les organisations syndicales signataires exigent de véritables négociations pour une reconnaissance de travaux Insalubres à Pénibles.

► Avec la découverte de l’Amiante et des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) sur les conduites d’eau auxquels ont été exposés les salariés pendant de longues années, sans protection est une des causes de ce mécontentement. Il y a urgence à ce qu’EAU DE PARIS mette en œuvre, pour ces agents, des mesures sanitaires de réparation par un doublement de leur Congé de fin de carrière.

EAU DE PARIS doit ouvrir des négociations pour :

· Une revalorisation et un élargissement du congé de fin de carrière à tous les
agents effectuant des travaux pénibles, insalubres, dangereux ou sales.
Passage en jours ouvrés du compte actuel des agents et du système de
capitalisation, avec modification du mode de calcul par l’ajout de trois tranches
complémentaires :
16 à 20 ans = 20 jours par an
21 à 25 ans = 25 jours par an
26 ans et plus = 30 jours par an

· La mise en place de mesures de sauvegardes pour les salariés ayant effectués
plus de 20 ans de Travaux Pénibles ou Insalubres.

· Forfaitisation mensuelle des indemnités par trois tranches de valeurs respectives de 120€, 160€ et 260€.
Pour les travaux spécifiques non couverts par le forfait (VAR, Relevés, visites
aqueducs...) un montant de 18€ sera versé en plus du forfait.

Le 18 mars 2014 les organisations syndicales signataires appellent les salariés concernés à se mettre en grève pour faire valoir leur droit à une véritable protection sanitaire et une légitime réparation vis-à-vis de leur espérance de vie amoindrie par l’exposition aux milieux de travail pénibles et Insalubres.

Par cette déclaration, les organisations syndicales signataires déposent un préavis de grève pour une durée illimitée à partir du mardi 18 mars 2014 00h00.

Amiante : Action unitaire Eau de Paris 18 mars 2014


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20