1111
  • Article publié le 6 février 2019
  • /
  • 123 visites

ESH / Salaires minima 2019 : échec

Le dumping salarial organisé dans la branche des ESH se poursuit !

La dernière réunion de négociation de la branche des ESH concernant les minima 2019 s’est terminée par un constat d’échec.

Rémunérations : Notre grille de salaires continue sa dégringolade orchestrée par le collège employeur. Les premiers niveaux sont à 40 € sous la barre du SMIC et si cela continue les seconds niveaux ne vont pas tarder à se retrouver au SMIC (1521€). Les premiers niveaux cadres ne sont pas mieux lotis puisque le G5 se trouve à ……. 765€ sous le plafond de sécu. Pourquoi être cadre si on ne cotise pas à la caisse des cadres ? C’est toute la cohérence de notre grille de classification qui doit être revue !

Dialogue social : La technique utilisée par nos employeurs est simple et pourtant dramatiquement efficace : Ils font des propositions totalement inacceptables ne pouvant être validées par les syndicats. Aucun accord n’étant signé, les salaires stagnent pour un an de plus !

Idée reçue véhiculée par les employeurs : « Les salaires mini de la branche ne reflètent pas la réalité des politiques salariales menées dans les entreprises ». C’est FAUX car plus on est embauché à ras les pâquerettes, plus il faudra du temps pour parvenir à un salaire acceptable. Même punition concernant les promotions avec changement de coefficient.

RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) : Il est clair que nous travaillons dans une branche qui gère son personnel dans une logique purement comptable. Nous sommes assimilés à une ligne budgétaire et en conséquence la variable d’ajustement d’un système très juteux pour nos dirigeants (Voir le dernier rapport ANCOLS page 119).

Surréaliste : Nos employeurs se plaignent du manque d’attractivité de la branche. Sont-ils à ce point « hors sol » pour ne plus faire le lien entre les niveaux de salaires proposés à l’embauche et l’attrait de notre secteur d’activité ?

ALORS, QU’ATTENDONS-NOUS POUR NOUS METTRE EN COLERE ?

Documents joints

1 Dumping salarial dans les ESH. pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20