1111

Droits des femmes

  • Article publié le 19 janvier 2015
  • /
  • 132 visites

La loi sur l’avortement a 40 ans

17 janvier 1975-17 janvier 2015, la loi sur l’avortement a 40 ans.
MANIFESTATION NATIONALE POUR LES DROITS DES FEMMES.
En avant toutes ! Nous devons continuer le combat !

Le combat des femmes à disposer de leur corps est un combat continuel, perpétuel, hier, aujourd’hui et demain.

Il y a 40 ans, la loi dite « Veil » n’est pas arrivée à l’Assemblée toute seule, elle n’est pas une volonté politique au départ. Nous ne devons jamais l’oublier.

Cette loi a été adoptée et promulguée à la suite d’un très long combat de femmes, d’associations, de médecins, d’intellectuelles et intellectuels, d’hommes aussi. Un combat de rue et de manifestations. Un combat pour la liberté !

Et nous le savons aussi, les droits que nous obtenons après de longs combats, ne sont jamais définitivement acquis, ils peuvent à tout moment être réduits voire même supprimés.

En France, la loi Bachelot sur l’hôpital dite loi « Hôpital Patients Santé Territoire » toujours d’actualité, entraîne, entre autres, la fermeture de nombreuses maternités où sont pratiquées les IVG. Ces fermetures compliquent l’accès à l’avortement et tendent à le réduire gravement. De même, les politiques d’austérité, menées par les gouvernements successifs, mettent à mal les services publics : réduction de personnel et de moyens, privatisations, fermeture de structures… Et moins de service public engendre plus d’inégalités et notamment celles entre les femmes et les hommes.

Face à l’offensive des mouvements réactionnaires qui ne cessent de véhiculer des idées sexistes, le mouvement féministe se doit de reprendre la rue.

La CGT, membre du CNDF (Collectif National pour les Droits des Femmes) et signataire de l’appel pour le 17 janvier, appelle ses adhérent-e-s et militant-e-s à manifester massivement dans la rue le 17 janvier 2015 !

Communiqué : la loi sur l’avortement a 40 ans


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20