1111

Libertés individuelles / discriminations

  • Article publié le 25 juin 2020
  • /
  • 108 visites

Tribune Pétition pour la ratification de la convention 190 de l’OIT contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail

Il y a un an, le mouvement syndical mondial gagnait l’adoption de la première convention de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail. Magnifique victoire, sauf que pour s’appliquer la convention doit maintenant être ratifiée par les États. De nombreux pays ont enclenché la procédure, les îles Fidji ont même déjà ratifié. Silence radio par contre du côté français, ou le gouvernement laisse entendre qu’il souhaite ratifier « à droit constant », c’est à dire sans avancée sociale ! Autrement dit, le droit international d’accord mais seulement si cela ne crée pas d’avancées pour les travailleuses !

À l’initiative de la CGT, de Care et d’action Aid Peuples Solidaires, syndicats et associations féministes adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour exiger l’ouverture de négociations immédiates. Pour permettre aux salarié.e.s de faire entendre leur voix, cette lettre ouverte est disponible sous forme de pétition. Signez et faites signer !

Pour en savoir plus, cliquer ICI



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20