1111
  • Article publié le 26 mars 2019
  • /
  • 1036 visites

Retrait du projet de loi "Fonction publique" I Pétition de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-UNSA du CNFPT

Avec le projet de loi "Fonction publique", demain, serons-nous encore fonctionnaires ? aurez-vous encore votre outil de formation ?

Le gouvernement a présenté un projet de loi sur la fonction publique. Il passe au conseil des ministres le 27 mars.
Ce projet de loi n’est pas un projet de « réforme » de la fonction publique,
c’est la destruction du statut et du service public, c’est l’organisation du premier plan social de 120.000 suppressions de postes de fonctionnaires,

Ce projet de loi, c’est :
- La généralisation de la précarité dans toute la fonction publique
- La suppression du statut pour des dizaines de milliers de fonctionnaires renvoyés dans le privé
- La disparition du droit à la carrière et la généralisation de l’arbitraire et du favoritisme
- L’allongement immédiat de la durée du temps de travail

Le projet de loi « Fonction Publique », c’est la privatisation du CNFPT.

Votre outil de formation, le CNFPT est particulièrement visé par le projet de loi.
Le gouvernement veut transformer le CNFPT en un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) par voie d’ordonnances (article 20) sur la base d’un rapport parlementaire.
La privatisation du CNFPT,
- C’est la fin d’un service public de formation professionnelle au service de la carrière des agents
- C’est la fin de l’égalité d’accès à la formation pour les agents des collectivités locales
- C’est la fin d’une formation professionnelle qui réponde aux besoins des agents. C’est une formation professionnelle uniquement au service des employeurs territoriaux sur ce qui est rentable.

Je soutiens les revendications de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-UNSA du CNFPT :
- Retrait du projet de loi "Fonction publique"
- Abandon du rapport parlementaire sur le CNFPT et de toutes ses préconisations

Ici accédez à la pétition en ligne.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20