1111
  • Article publié le 17 mars 2021
  • /
  • 423 visites

FDSP-CGT | 16 mars : Journée de grève et de mobilisation contre le vol des congés dans la fonction publique territoriale

Communiqué de la Fédération CGT des Services publics

Des délégations regroupant 300 agents (de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de l’Essonne) se sont rassemblé.e.s à Paris à proximité du ministère de la Transformation (en réalité démolition) de la fonction publique le 16 mars dans l’après-midi. Le matin, plusieurs rassemblements et initiatives ont eu lieu devant les mairies. Essentiels face à la pandémie, avec moins de droits dans les faits, voilà la politique du gouvernement. Plusieurs prises de parole ont rendu compte des mobilisations en cours et de l’action menée par les syndicats CGT pour alerter les agents sur les objectifs de la loi et les conséquences du passage aux 1607 heures, qui est une mesure comptable pour faire des économies sur le dos des agents, des services publics et par voie de conséquences des usagers.

Dans le même temps, ce sont plus de 350 agents qui étaient en grève à Dieppe (50% de l’effectif) contre le passage aux 1607 heures et le vol de plusieurs jours de congés. Ils/elles près de 1000 mobilisé.e.s dans la journée au Havre, 130 à Oissel, 300 à Reims. Des mobilisations ont été organisées dans de nombreuses villes comme à Ivry, Vitry, Créteil, Carpentras, Grande-Synthe, Besançon, Champigny… Des actions de ce type sont déjà programmées dans d’autres collectivités ces prochains jours.

Ces mobilisations encore partielles, expriment une colère qui monte, expriment le ras-le-bol des « premiers de corvées » méprisés par un gouvernement au service de la privatisation des services publics. Privatiser les services publics, cela implique la démolition du statut des agents chargés de les mettre en œuvre. C’est là tout le sens de la loi de transformation/démolition du 6 août 2019.

De nombreux « feux » s’allument dans les collectivités. La colère, l’exaspération des agents fait écho à la colère et à l’exaspération qui monte dans toute la population du pays. La journée du 16 mars marque une étape dans l’aide à la mobilisation la plus large, et dans construction du rapport de force nécessaire des territoriaux contre le vol des congés et plus largement pour l’abrogation de la loi dite de transformation.

Dans ce cadre, et parce que la Fédération CGT des Services publics revendique 10% pour la fonction publique, elle appelle les agents publics à se mobiliser les 30 mars dans le secteur de la petite enfance, les 6 et 8 avril prochain pour exiger une revalorisation des salaires et notamment pour les oubliés du Ségur.

On ne lâche rien !

Le Havre
Dunkerque
Reims
Paris
Paris
Dieppe
Châtellerault
Lille

Val de MarneDans le Val-de-Marne, cette journée de mobilisation s’est traduite par plusieurs rassemblements d’agent-e-s devant le parvis de différentes mairies afin d’interpeller les employeurs locaux sur la question du temps de travail.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20