1111
  • Article publié le 11 octobre 2018
  • /
  • 173 visites

Circulaire du 02 octobre 2018 relative à la généralisation auprès de l’ensemble des agents publics des formations aux gestes de premiers secours

Le ministre d’État, ministre de l’intérieur
La ministre des solidarités et de la santé
Le ministre de l’action et des comptes publics
Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’action et des comptes publics
à
Mesdames et Messieurs les ministres et secrétaires d’État,
Mesdames et Messieurs les secrétaires généraux et directeurs des ressources humaines,
Mesdames et messieurs les préfets et hauts commissaires,
Mesdames et messieurs les directeurs généraux d’agence régionale de santé,
Mesdames et messieurs les présidents et directeurs d’établissements publics.

Résumé : la présente circulaire a pour objet la mise en œuvre de l’engagement du Gouvernement de former 80% des agents publics aux gestes de premiers secours avant le 31 décembre 2021.
Mots-clés : formation ; sécurité civile ; gestes qui sauvent ; premiers secours
Date d’entrée en vigueur : date de publication

À l’occasion d’un discours prononcé le 6 octobre 2017, le Président de la République a rappelé que la menace terroriste, le dérèglement climatique et les crises qu’il engendre mais aussi les accidents de la vie courante sont à l’origine chaque année de 20.000 décès et 50.000 hospitalisations.

Par l’implication de tous, il est possible de réduire les conséquences de ces accidents. C’est pourquoi le Président de la République a souhaité appeler chaque citoyen à s’engager davantage et devenir acteur de la sécurité civile. La capacité de chaque citoyen à mettre en œuvre les gestes qui sauvent revêt à cet égard un rôle déterminant.

L’objectif défini par le Président de la République, qui a été rappelé par le Premier ministre le 26 mars dernier à l’occasion de la présentation du volet « prévention » de la stratégie nationale de santé, est que 80 % de la population soit formée aux gestes de premiers secours avant la fin du quinquennat.

La fonction publique, dans ses trois versants, se doit d’être exemplaire dans la diffusion d’une culture commune en matière de sécurité civile. De nombreux employeurs mènent depuis plusieurs années des actions en ce sens. La fonction publique hospitalière propose par exemple, depuis 2006, aux personnels non soignants des formations visant à obtenir l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgences de niveau 1 (AFGSU 1).

Une instruction conjointe du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Intérieur, en date du 24 août 2016, définit par ailleurs les modalités selon lesquelles les élèves des établissements scolaires doivent, entre autres enseignements ayant trait à la sécurité publique, être sensibilisés et formés aux premiers secours. En pratique, les élèves qui sortent du collège sont majoritairement détenteurs du certificat de compétence de prévention et de secours civiques (PSC1), avec une montée en charge de ce dispositif visant à atteindre les 100% de collégiens formés.

Cette action ne saurait cependant être suffisante pour atteindre l’objectif fixé de 80% de la population capable de pratiquer les gestes qui sauvent à l’échéance du quinquennat. C’est pourquoi les employeurs publics sont invités à se mobiliser, à travers la mise en œuvre de plans de sensibilisation et de formation, dans le but de généraliser au sein de leurs personnels la maîtrise des gestes de premier secours.

Si la mise en œuvre d’une telle ambition doit être différenciée en fonction non seulement des publics mais également des différents versants de la fonction publique, elle doit néanmoins s’appuyer sur des principes communs.
Ainsi, les formats proposés devront être adaptés à l’objectif de généralisation des formations aux gestes de premiers secours (I). Cette formation devra être proposée à tous les nouveaux entrants au sein de la fonction publique (II), notamment à travers la formation initiale, mais également aux agents déjà en poste à travers les dispositifs de formation continue (III). Les objectifs définis (IV) devront faire l’objet d’une évaluation régulière (V).

Lire la suite au format PDF

Documents joints

1 CIR 44028 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20